L'Enfance Missionnaire, historique et objectif

K-alaQaya-BOLIVIE--10-  mad

  

L’enfance Missionnaire, Œuvre Pontificale, soutient environ 2500 projets dans le monde. Son logo « les enfants aident les enfants, les enfants évangélisent les enfants » exprime bien sa spécificité : l’aide n’est pas une simple assistance mais une invitation à un échange entre les enfants, car chacun d’eux, riche ou pauvre, a toujours quelque chose à partager et à témoigner de sa relation avec le Christ.

 

 

Comment est née l’Enfance Missionnaire ?

En France le 9 mai 1843,  Mgr de Forbin-Janson (évêque de Nancy) éprouva le désir de sauver les enfants chinois condamnés à la pauvreté et à mourir sans recevoir le baptême. Comme la Chine semblait lointaine pour les adultes, l’évêque attira l’attention des enfants sur la situation des petits chinois et leur demanda d’être prêts à aider l’Eglise pour sauver les petits qui mouraient sans recevoir le baptême. Les enfants voulurent savoir ce qu’ils devaient faire et l’évêque leur demanda un « Ave Maria » par jour et un sou par mois. Cela porta du fruit : de ces enfants sont issus le premier cardinal de l’Eglise chinoise et le premier enfant déclaré saint.

36  35 les enfants sont aussi des missionnaires

   

Les Objectifs de l’Enfance Missionnaire aujourd’hui

·         Permettre aux éducateurs d’éveiller les enfants à la Mission Universelle de l’Eglise

·         Guider les enfants vers une communion spirituelle et un partage matériel de leurs ressources avec les enfants d’autres pays, en particulier ceux qui sont en difficulté.

·         Aider à l’éveil et au développement de vocations missionnaires

·         Inscrire dans la Pastorale Diocésaine des enfants et des jeunes, la dimension missionnaire et l’ouverture à l’Eglise Universelle.

 

Dans la lettre de mission, Mgr Descubes demande à notre service d’accompagner et d’aider les établissements catholiques d’enseignement, les mouvements et les groupes de jeunes qui souhaitent créer et soutenir des projets d’aide aux jeunes églises. Il me semble que l’Enfance Missionnaire peut répondre à ce point de vigilance.

 

C’est dans cette perspective qu’a été mis en place le Rassemblement de l’Enfance Missionnaire le mercredi 20 Octobre 2010. Il sera animé par le groupe K’ALAQAYA.

 mada 1 equateur 5

K’ALAQAYA provient d’une contraction de deux mots aymara “K’ala” et “Laqaya” et signifie Ruines de Pierres.

K’alaQaya, ce sont tout d’abord des jeunes, qui se sont rencontrés au sein d’une Eglise de El Alto. Et qui animant des chants liturgiques ont un jour décidé d’aller plus loin et de développerleurs talents à travers la musique folklorique.

K’alaQaya c’est aussi le centre culturel “Ayllu K’alaQaya” au service de l’enfance et de la jeunesse alténienne... priorisant la diffusion de la culture et du folklore bolivien. Ce qui est pour les jeunes des régions les plus pauvres un savoir culturel précieux, tremplin pour l’insertion sociale.

 

Découvrez Amissio.fr, le site Web de l’Enfance Missionnaire pour les 8/12 ans.

10 la rencontre est intergénérationnelle    21 Monique en méditation !!! 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Hébergé par Overblog