Orientations pour la mission

Sortie, communion, conversion et service : voilà les 4 orientations pour la mission.

Orientations pour la mission

1. Pour une Église en sortie :

Promouvoir une "Église en sortie" qui vit une culture de la rencontre au-delà de toutes sortes de frontières...

Nous vivons un nouvel âge de la mondialisation avec une internationalisation de la société et de l'Église en France. Toute rencontreexige de dépasser ses propres "frontières" (géographiques, sociales, culturelles, spirituelles, psychologiques...) pour rendre possible un dialogue interculturel ou interreligieux...

Il ne peut y avoir de mission sans dialogue, sans accueil, sans ouverture.

Exhortation : l'Église "en sortie" est la communauté des disciples missionnaires qui prennent l'initiative, qui s'impliquent, qui accompagnent, qui fructifient et qui fêtent... (EG 24)

Déclinaisons pratiques :

- Encourager la présence de l'Église dans tous les lieux de dialogue ( en particulier entre les cultures et les religions).

- Augmenter le nombre de lieux de formation sur les connaissances des religions.

- Travailler d'une manière transversale avec les services, mouvements et instituts religieux du diocèse.

- Etre présent au monde d'aujourd'hui : moyens de communication sociale, espace urbains, périphéries, migrations, tourisme, monde étudiant...

 

2. Pour la communication missionnaire :

Promouvoir la communion missionnaire entre diocèses ou Églises particulières...

La mission est échange entre Églises particulières, expression de la catholicité de l'Église. Elle favorise la communion entre tous les diocèses du monde. Car les diocèses et leurs évêques "doivent se savoir toujours unis entre eux et se montrer soucieux de toutes les Églises... Chacun d'entre eux, en effet, est responsable de l'Église, ensemble avec les autres évêques" (Christus Dominus 6, décret sur la charge pastorale des évêques).

Exhortation : "Une seule culture n'épuise pas le mystère de la rédemption du Christ... La foi et la vie de l'Église (doivent être) exprimées selon des formes légitimes appropriées à chaque culture" (EG 118).

Déclinaisons pratiques :

- Connaître, favoriser, accompagner et évaluer les échanges entre Églises particulières âr exemple par les jumelage...

- Faire connaître les prises de parole, mutualiser les expériences entre Églises particulières, s'ouvrir à la diversité de l'Église Universelle.

- Aller à la rencontre des personnes et des communautés étrangères présentes dans nos diocèses.

- Accueillir et accompagner les agents pastoraux venus d'ailleurs comme l'expression de la communion missionnaire qui concerne toute l'Église diocésaine et la communauté locale qui les reçoit.

- Aider concrètement les Églises en situation de persécution ou de précarité.

- Soutenir et accompagner les Français vivant à l'étranger comme acteurs de l'échange entre Églises.

 

3. Pour la conversion :

Inviter tout baptisé à la conversion pour renouveler son dynamisme missionnaire...
La mission, née de la rencontre personnelle et communautaire avec le Christ, est un appel àse laisser constamment renouveler par Lui, notamment dans la rencontre avec les autres.

Cela peut conduire à vivre un engagement à "contre-courant", parfois jusqu'au martyre.

Exhortation : "Chaque  Église particulière est appelée à la conversion missionnaire. Elle est le sujet premier de l'évangélisation" (EG 30).

Déclinaisons pratiques :

- Cultiver la joie d'évangéliser. Dépasser les peurs pour oser la rencontre, sortir de tout repli identitaire. Redonner force et vigueur au service de la Mission Universelle dans les diocèses.

- Vivre comme une grâce la présence en France 'agents pastoraux venus d'ailleurs, pour favoriser le dynamisme missionnaire, l'approfondissement de notre foi commune, le dialogue interculturel et le partage des dons spirituels.

- Relire nos activités missionnaires à la lumière de l'Évangile, source de conversion.

- Initier et développer des formations à la Mission et à l'interculturalité dans les paroisses, diocèses et séminaires.

 

4. Promouvoir le service du frère comme des figures majeures de l'évangélisation...

"La nature profonde de l'Église s'exprime dans une triple tâche : annonce de la Parole de Dieu, célébration des sacrements, service de la charité" (Deus Caritas Est 25)

Le service du frère faite donc partie de la nature de l'Église missionnaire. Il "donne des mains à l'Évangile" et permet de vivre le double commandement du Christ : aimer Dieu et aimer son prochain.

La singularité chrétienne oeuvre à une fraternité qui s'ouvre à tous, sans oublier le frère qui vit au loin comme le frère pas encore né des générations à venir...

La fraternité est une porte idéale pour faire dialoguer Église et société moderne.

Exhortation : "En lisant les Écritures, il apparaît clairement que la proposition de l'Évangile ne consiste pas seulement en une relation personnelle avec Dieu. Il s'agit d'aimer Dieu qui règne dans le monde.Dans la mesure où il réussira à régner parmi nous, la vie sociale sera un espace de fraternité, de justice, de paix et de dignité pour tous" (EG 180).

Déclinaisons pratiques :

- Accompagner et valoriser le volontariat auprès des jeunes comme des moins jeunes, comme une expérience missionnaire originale... qu'il se vive au loin (volontariat de service international...) ou au près (volontariat de service civique...).

- Déployer toutes les dimensions du service du frère, en particulier les plus pauvres, les personnes isolées et les blessés de la vie...

- Etre inventif pour une présence aux nouvelles pauvretés, oser s'engager dans les périphéries sociales et culturelles.

Orientations pour la mission
Hébergé par Overblog